Communauté Nationale, le puzzle cassé au marteau

Publié le par LDT

C'est . Ca se passe après la deuxième minute, le reste n'a aucun intérêt.

C'est grave aussi.

Z: -"Il n'y pas de communauté musulmane, il y a la communauté nationale"

C: -"Exactement, et elle est composée de plusieurs communautés dont la communauté musulmane"

Z: -NON, PAS DU TOUT

Vive Eric Zemmour. Ou presque, il n'a fait que statuer une évidence qui est rejetée de plus en plus par une conjonction de forces politiques, entre immigrés récents, antiracistes promoteurs du différentialisme, et islamistes et juivistes qui ont tout à gagner de cette casse de la société française. Détruire la France unie sous la République pour en faire un tas de communautés séparées défendant chacune ses intérêts sert les islamistes et juivistes, tous aussi heureux les uns que les autres de pouvoir voler l'immense richesse de la France, et dans les deux cas pour des intérêts qui n'ont rien de nationaux. La mondialisation a aussi amené ceci, dans la disparition des sociétés nationales hermétiques aux problèmes de l'étranger, la société mondiale en lente construction par les oligarques du monde prend en elle tous les problèmes du monde. Les juifs et les musulmans se haïssent à cause d'Israël? Bienvenue dans la guerre Moyen-Orientale qui va se dérouler sur le territoire français.

Une société qui cherche à tenir se doit d'avoir une hiérarchie, de produire une culture(elle peut en hériter d'une mais alors elle connaîtra une décadence), d'avoir une forme d'économie et de se défendre contre les interventions extérieures, sans quoi la société sera détruite par tout ce qui peut bien l'infiltrer et la ruiner. La communautarisation que les antiracistes appellent de leurs voeux depuis vingt-six ans en demandant aux immigrés de ne pas s'assimiler et de préserver leurs différences, ce qui allait évidemment amener à la sécession entre la France et sa banlieue mais aussi grâce aux émules de Sos-Racisme aux communautarismes musulmans, à renforcer le communautarisme juif, aux communautarismes noir et arabe...etc. Cette communautarisation non-nationale divisera de plus en plus la France en un tas de petites communautés, sociétés en elle-mêmes qui combattront de plus en plus fort pour leurs intérêts, qui ne sont bien évidemment pas des intérêts communs, et donc se combattront les unes les autres. L'exemple donné par le musulman qu'on entend dans la vidéo est parfait: Zemmour est juif, donc responsable de ce qui se passe dans la communauté juive, et l'autre est musulman donc représentant de la communauté musulmane(à l'entendre présenter les choses c'est ainsi qu'il faut comprendre). Si le vigile marocain de Bobigny a été tué par des juifs, dans la logique communautaire tous les juifs sont au courant et responsables, vu que la communautarisation implique une union de tous les juifs dans un même combat, contre les musulmans en l'occurence. Si Ilan Halimi, cité dans la vidéo, a été tué soi-disant par antisémitisme(il a été ciblé parce qu'il était juif mais le meurtre n'est pas arrivé par antisémitisme), la réponse des juifs communautaires impliquait forcément une attaque contre l'ensemble des musulmans. Le communautarisme est déjà beaucoup plus avancé qu'on ne veut bien le croire car il y a des arabes qui viennent ouvertement demander maintenant à ce que les blancs dégagent pour qu'ils puissent s'installer, et exigent la disparition de la France pour former un conglomérat maghrébin chez nous(c'est ce qu'elle veut en commencant par exiger qu'on désapprenne à être français pour apprendre à mettre le genou en terre devant les maghrébins).

Deux problèmes graves sont à venir à cause de cette situation. Tout d'abord cela mènera sans aucun doute à la destruction définitive de la France, dont la force policière ou militaire ne sera pas suffisante pour neutraliser des communautés qui ne se déclareront officiellement la guerre que quand l'état n'aura plus la force de les arrêter. Et surtout nous retournons à une logique de guerre sur le territoire national, entre les différentes communautés(à noter que là où les athées ont quelques groupements ici ou là, les chrétiens dans leur écrasante majorité se tiennent calmes), qui enfoncera les peuples sur le territoire dans une idéologie moyen-âgeuse où le meilleur juif sera le plus pieux(dans la guerre on va souvent vers la religion), le plus agressif, le plus fort, et le plus obéissant aux dirigeants de la communauté, le "meilleur soldat". Les communautés noire, arabe et musulmane(souvent liées ensemble), feront la même chose, les communautés chrétiennes et laïques se formeront, pour le plus grand chaos et la plus grande guerre civile qu'on connaîtra depuis les guerres de religion. Ca commencera comme l'anarchisme à la fin du XIXe à coups de bombes et d'attentats, et de prise de pouvoir par quartiers puis par villes...sauf qu'aujourd'hui, aucun parti et aucun homme d'une France dont la société nationale se délite toujours un peu plus n'osera exiger la mise en place de lois scélérates, pour la bonne et simple raison que les antiracistes sont là pour veiller au grain...de l'ivraie.

La France s'est abandonnée en tant que société parce qu'elle n'osait plus après la défaite de 1940 être une nation de rêve, une nation grandiose, la nation la plus puissante du monde(militairement si on avait eu des politiciens et des généraux cérébrés la guerre de 39-45 n'aurait pas fait le dixième des morts qu'elle a fait), qu'elle n'osait plus être France après un tel traumatisme. La France aurait dû renaître, au lieu de cela elle a eu la Quatrième République aussi mauvaise que la Troisième et le sauvetage des meubles de de Gaulle avec la Cinquième n'a pas survécu à la vague de mai 68, faite de jeunes qui ne comprenaient pas l'asthénie de la France du Général, fatiguée des ratés du passé mais incapable de dessiner un futur, excepté la mort(la grandeur de la France s'éteignait avec ses grands auteurs, et son Empire était abandonné, tandis que les Etats-Unis devenaient la nation de rêve, et l'anglophonie un trait de supériorité intellectuelle). La France détruite en 40 n'a su renaître, et mai 68 a définitivement achevé le cadavre mobile qu'elle était. En n'osant plus être grande et en se laissant aller à d'autres idéaux que celui de sa grandeur, la société française s'ouvrit à l'extérieur et s'abandonna petit à petit, jusqu'à ce que des porteurs de combats, d'idéaux et de rêves arrivent progressivement à détruire cette société pour pouvoir en prendre les membres. Ces combattants, bien inférieurs intellectuellement et culturellement à la France, sont nos communautaristes d'aujourd'hui.

Il ne s'agit pas de combattre les communautés, c'est inutile car le seul moyen de le faire est de leur donner une raison de disparaître ou d'en exterminer tous les membres. Personnellement, je préfèrerais le choix de faire se dissoudre les communautés plutôt que d'avoir à choisir un camp et d'exterminer tous les autres. Mais pour pouvoir ressuciter la France aujourd'hui, il ne faudra pas seulement de la volonté politique, il faudra recréer ou relégitimer un système hiérarchique, relancer une culture inexistante(la starac' c'est de la culture?) et prouver à chacun qu'il est dans l'intérêt de tous d'entrer dans cette nouvelle France. Pour la hiérarchie, je peux facilement dire quoi faire. Pour la culture, je ne peux pas grandchose mais tant qu'on dit aux gens de produire(inventer des choses, de la musique, de la peinture, de la littérature, de l'art de toutes sortes)et qu'on les force à le faire d'eux-mêmes sans aller copier d'autres(vieux auteurs ou artistes, américains aussi, de qui on attend tout plutôt que de faire nous-mêmes), une culture se forme assez vite et donne de meilleurs résultats qu'une vieille culture qui n'a plus beaucoup de sens dans la société actuelle. Bref, il ne faut pas se plaindre que les communautarismes détruisent la société française et qu'il faut la défendre. Il faut montrer, avec preuves, que la société française nouvelle(je précise que c'est pour cette raison que je n'ai jamais voté FN, je suis certain que JMLP est incapable de faire cette résurrection nationale)est plus profitable pour tous que les communautés. Alors Bouteldja, les sionistes, les musulmans, les antiracistes et les autres, tant que l'on vise à être une nation assimilationniste avec un état qui n'a pas à rendre des comptes à des associations obscures et  une aristocratie médiatique, tout cela, sans aucune exception, disparaîtra.

Commenter cet article