Jeu de dupes, jeu gagnant!

Publié le par LDT

Il y a semble-t-il une certaine incompréhension entre les policiers, la justice et les citoyens, ces temps-ci. Une incompréhension qui sert très bien le pouvoir, tout comme d'autres de même nature le servent. Quand des flics attrapent des délinquants ces temps-ci, ils quittent la cour de justice avec des peines ridicules. Les remises de peine s'assurent d'ailleurs derrière qu'en cas de comdamnation importante, les condamnés puissent être sûrs de sortir de toute manière plus tôt que prévu. D'après ce que j'ai entendu, pas mal de policiers en ont assez de capturer des racailles et voyous qui sont relâchés après une peine qui ne vaut même pas valeur d'exemple chez les Bisounours, un truc ridicule comme du sursis ou un rappel à la loi. Rentrer un délinquant violent dans le poulailler pour le voir sortir avec le sourire de la cour de justice, c'est sûr que ça fait mal au coeur quand on a un peu de volonté dans le métier. Mais il faut bien comprendre que ce n'est pas tant les juges qui sont laxistes que les prisons qui sont pleines, à en vomir des délinquants par fourgons entiers.

Ces mêmes juges connaissent très bien le problème et savent très bien que punir, punir et punir ne sert qu'à réduire, réduire et réduire les peines. On en reste à un même point quoi que la police attrape: 65000 prisonniers pour 50000 places, c'est intenable. La solution n'est même pas de construire plus de prisons car au fond plus de places ne fera que plus de prisonniers, vu comment la racaille se répand et augmente, avec l'immigration derrière qui en apporte encore plus, on est certains que plus de places ne règleront pas le problème, elles ne feront que faire passer ces chiffres à 70000 places pour 90000 prisonniers.
Les citoyens, eux, selon les goûts et les camps, se séparent entre ceux qui s'offusquent de la criminalité et veulent régler le problème(et votent FN), ceux qui s'offusquent de la criminalité mais ne veulent pas régler le problème(UMPS tendance UMP) et ceux qui veulent être compréhensifs avec les pauvres criminels et préfèrent donner de l'argent pour les aider à ne pas avoir à le voler(UMPS tendance PS). On tourne généralement autour du pot dans le débat public sur la délinquance, on dit qu'elle augmente, qu'on ne sait pas quoi faire, et on se plaint que la police n'agit pas...laquelle accuse la justice...laquelle se défend qu'il est impossible de régler le problème.

Donc au pouvoir et dans les institutions(le peuple étant une institution aussi, en quelque sorte), on rame. Et on n'arrive nulle part puisque personne ne sait où aller. Dans cette situation, s'il y en a un qui a réellement du succès, c'est Sarkozy. Lui et son gouvernement en profitent énormément: un problème avec la police? C'est de la faute des juges laxistes. Un problème avec les prisons? Il n'y a pas d'argent à dépenser(pour une fois véridique). Un problème avec la criminalité et la délinquance pour les citoyens? Le bon Sarko va pressurer la police encore plus pour s'assurer que personne ne puisse l'accuser lui de laxisme, tandis que les flics souffrent bêtement à choper des petits merdeux fumeurs de pétards en masse et à poser des PV inutiles au lieu de chasser de plus gros fauteurs de troubles. La police prend les coups, la justice se défausse sur le budget trop faible, le gouvernement se défausse sur l'argent qu'il n'a pas et les gens se plaignent comme toujours. Dans la sphère de l'UMPS, le débat sur la délinquance se limite à ce jeu de dupes, où chacun se plaint ou accuse un autre.

Dans le territoire du débat libre, aussi appelée par l'UMPS extrême-droite(puisque apparement il n'y a qu'à la droite extrême que l'on trouve encore la possibilité de discuter, ailleurs seule la Bienpensance est autorisée), on pose la situation autrement, pour nous, et c'est un fait que l'on pourrait prouver en visitant n'importe quelle prison française, on se débarrasserait d'une immense partie de la délinquance en se débarrassant d'une immense partie des immigrés arrivés en France depuis trente ans, on devrait arrêter l'immigration qui apporte des populations sous-éduquées et aux valeurs et coutumes totalement différentes des nôtres, la même immigration qui amène plus de prétendus travailleurs dans un pays miné par le chômage, et pour les plus violents, dont je fais partie, on parle d'expulsion massive ou de massacre ouvert, puisqu'après moult essais et expériences, il semble absolument évident que France et racailles ne peuvent vivre ensemble.

Le choix est toujours le même, c'est UMPS ou FN(ou autre mais hors Bienpensance) puisque de toute manière c'est le choix entre agir et prendre un gros coup douloureux ou ne rien faire et souffrir lentement jusqu'à en mourir.

Louis D. Tisserand

Commenter cet article