La claque au visage de la France

Publié le par LDT

Ceux qui viennent me voir maintenant ont probablement vu ce qui est passé dans toute la réacosphère hier(et désolé d'avoir écrit bien trop tard pour ceux venus hier soir). Une claque, une tristement habituelle claque, a été administrée au visage d'une jeune fille blanche par une racaille noire. Fdesouche et d'autres ont servi de lien et de contact entre tous ceux qui ont pu s'indigner de cette "plaisanterie" de racaille et aussi appeler à des actions contre elle(j'aurais bien aimé le faire aussi mais apparemment Fdesouche a décidé de me retirer tout commentaire, rien ne passe!). J'ai vu ce genre de choses des centaines de fois. Cette attitude de gloire satisfaisante qu'ont les racailles qui ont eu le courage de s'attaquer à plusieurs à une fille. Les regards des passants, colériques mais résignés à ne pas se prendre plus de coups et qui se savent qu'à répondre, ils ne pourraient qu'être submergés par les racailles de la cité ou du quartier voisin, à des dizaines contre un ou deux. J'ai vu des années durant les impitoyables sourires des merdeux si fiers de pouvoir mépriser autrui, un vieillard fatigué, une fille trop faible pour se défendre, un plus petit qu'eux de quelques années. En des années et des années d'apprentissage de la vie auprès des racailles, j'ai appris une chose: la pitié ou le pardon, la compréhension même ne servent à rien avec ces singes. Il n'y a dans l'esprit d'une racaille ni place pour la compréhension ni moteur pour la réflexion. Définitivement abêtis et haineux de tout, ils ne peuvent que prouver combien le genre humain peut tomber bas, et dans leur cas même pas bas "profond", terrible, effrayant, impressionant au moins de haine ou de violence, mais seulement bas "petit", faible, misérable, malheureux, haineux par jalousie de l'amour des autres, détestable par mépris des autres et détestant les autres pour leur mépris. La racaille est l'habitant pitoyable mais qui ne mérite pas de pitié parce que lui-même n'en a aucune tant son esprit est fait de haine, de la banlieue, poubelle de la France.

Sachant cela, et au risque d'en décevoir beaucoup, cette attitude envers cette jeune fille me semble "racaillement tout à fait normale". J'ai juste revu ce que je voyais il a quelques années de cela, avant de pouvoir me débarrasser des racailles de mon entourage. C'est l'attitude classique d'un macaque mâle envers une humaine femelle, jolie au demeurant. Et pourtant, que les mots furent durs partout et l'indignation forte! Que la réaction fut extraordinaire pour une chose si normale en banlieue! Que les femmes et même filles collégiennes soient les jouets des racailles et petites racailles n'est que le naturel là-bas. C'est ainsi que j'en viens au sujet de mon papier...

Me serais-je trompé sur le niveau d'information des français, et même des nationalistes?

En m'excusant encore, je n'ai vu qu'une violence trop classique pour ne pas être laissée de côté, ignorée tant cela est devenu la norme. Je pensais les nationalistes au courant de ce genre de chose. Je me suis de toute évidence trompé. Apparemment les natios ne savent pas exactement ce qui s'y passe, dans la banlieue algérisée du 93. Les français non plus mais ça c'était à prévoir.

Dont acte, je prends note et ajoute une petite partie oubliée sur mon article sur les milices qui vont se créer...et j'aimerais faire comprendre ceci à mes lecteurs, et même à mes non-lecteurs répétez-leur le: ceci est la norme. Ceci est l'attitude normale d'une racaille normale qui a envie de s'amuser. C'est même un peu mieux que la norme parce qu'une racaille normale n'attaque pas à trois contre un mais à cinq. Même pour les femmes.

J'avais dit que les milices allaient se créer quand les gens en auront assez de l'inaction de la police et de l'état et se constitueront en forces sommairement armées pour tuer de la racaille et que la police et l'armée se retrouveraient bientôt devant un choix très simple, condamner des citoyens qui nettoient la merde de leur rues au nom de l'état ou les suivre contre l'état. Ce que je n'ai pas précisé, c'est que pour forcer les gens à rejoindre ces milices, il ne s'agira pas de simplement leur demander d'ouvrir les yeux. Ou même d'agir responsablement en tant que français. Il s'agira de les convaincre que c'est la milice ou la vie selon les critères des racailles. Et là, plus que la vidéo de la jeune fille-jouet, plus que les descriptions de la presse biaisée, plus que les paroles des politiciens, il y a une chose à donner: les conditions de vie. Pas les faits divers, pas les coups extraordinaires. Juste l'ordinaire de la vie en Seine-Messali-Hadj(Merci l'Organe). Juste dire ce qui est, ce qui y vit, ce qui est la normalité, les filles déguisées en hommes pour avoir la paix ou obligées de se trouver une racaille forte pour les protéger, les vieux qui se font voler continuellement par des enfants de primaire(véridique!), les racailles qui considèrent que se battre à quinze contre un c'est "la classe, ce fils de pute a pas voulu me donner de clope quel crevard", la vie fermée de tout, parce que tout est quelque part rempli de racailles, et que si vous voulez survivre et sortir dehors le soir, il n'y a qu'une solution: devenir racaille...pour avoir un gang avec vous, être au même niveau que les autres. Voilà ce qu'il faut dire à tout prix, avant toute chose: pas des exemples. Le naturel. Ce qui s'y passe vraiment. Voilà ce qui amènera les gens à très vite faire leur choix. Et pour ceux qui ont des "raisons", des "obligations", des responsabilités, rappelez-leur cette vérité:

Français, tu es le frère de tout autre français. Tu vis pour la France, c'est par la France que tu vis, c'est par ses dirigeants que tu marches, c'est parce que tes frères ont fait ce qu'ils ont fait que tu peux vivre. Français, si tu existes, c'est parce que les français tes parents ont fait de la France et de toi ce qu'ils sont, et si tu veux continuer à exister, si tu veux que tes enfants existent, si tu veux vivre en vrai Français, en homme qui vit avec ses frères et soeurs pour ses frères et soeurs dans la plus glorieuse fraternité du monde, il faut que tu te joignes au combat des autres français. Aucun français ne se battra, aucun français ne se battra pas. Il n'y aura que la France, unie et fraternelle qui avancera, ou Tombera. La famille, le travail, les devoirs, les envies, les luxes et les joies, rien de tout cela ne restera, si la France ne survit pas aux racailles. Alors sois simplement un Français, et fais ce dont la France à besoin.

Avec ça, et mis à part les bobos qui défendront même les racailles frappeuses de femmes, il n'y aura qu'un choix pour ceux-là, au-delà de toutes les idéologies et les égoïsmes que la république nous a apporté: le combat avec leur frères pour la survie de tout ce qu'ils sont...ou la fin.

Une dernière chose, pour ceux qui pensent sérieusement former des milices, parlez-en hors Réseau. Tout est fiché ici...donc trouvez-vous des compagnons mais discutez hors ligne...ça vaut mieux pour tout le monde!

Louis D. Tisserand

Et chantez cela aux racailles. CHANTEZ! C'est un peu vieux et ressassé, mais toujours si vrai...

Commenter cet article