Quand ton tonneau a un trou...

Publié le par LDT

Et que l'eau s'écoule... et que tu sais que tu ne peux pas pencher le tonneau pour que l'eau arrête d'atteindre le trou, que fais-tu?

Tu achètes un autre tonneau, ou tu bouches le trou? Aucun des deux mon capitaine, moi, Alain Minc le génialissime, je laisse l'eau couler jusqu'à ce que l'on ne peuve plus se partager d'eau et que seuls les plus forts puissent se servir avec le reste qui est au fond! Qu'est-ce que je suis intelligent, je me demande bien pourquoi j'ai toujours besoin de servir de valet à mes copains du CAC40 alors que mes conseils sont si bons déjà!

 

Bon...je n'ai encore pas grand-chose à écrire vu que l'actualité s'est encore décidée à nous resservir Zahia, le foot, des faits divers, du foot, des faits divers, des râles et des plaintes, bref la France qui ne fait rien de politique. Mais puisque c'est une journée vide, autant la remplir avec un spécimen d'une rare bêtise qui sévit dans les cerveaux de nos gouvernants: le crétin reconnu. C'est exactement la même chose qu'un crétin normal, mais il est reconnu. Il rate tout, raconte n'importe quoi, mais il est reconnu, et ça change tout chez lui. On appelle aussi ça un homme de réseaux. C'est en gros un type qui n'a rien dans le crâne ou dans le pantalon et qui va servir de messager et d'espion pour les "grands" de ce monde. Alain Minc et de ceux-là, BHL est d'entre eux, Séguéla ou d'autres du genre, faits pour rassembler une cour de bourgeois ou d'aristocrates et leur expliquer comment fonctionne le monde alors qu'eux-mêmes ne le connaissent pas. Ils sont de ces gens dont le travail est de se faire des amis en racontant n'importe quoi, mais un n'importe quoi que leurs interlocuteurs ne connaissent pas, et pour un peu que notre crétin pas encore reconnu sache leur faire croire que c'est important et que cela peut leur faire gagner quelque chose, il y a de quoi se faire écouter par beaucoup d'aristocrates ignares.

Minc a passé sa carrière à raconter n'importe quoi à des gens qui étaient heureux de l'entendre raconter et qui passèrent le nom du crétin à leurs contacts pour leur rendre service. C'est comme cela qu'un crétin sans valeur est devenu valorisé, par la reconnaissance qu'on lui porte dans les milieux riches. Notre crétin reconnu, ou un autre du même type, doit pour se faire reconnaître vendre un service à des gens qui connaissent d'autres gens. Dans le cas de Minc, il vend du néolibéralisme.

Le néolibéralisme c'est idiot, c'est un système économique de crétin qui est en train de perdre tout l'argent qu'on lui confie dans des bulles spéculatives et dans une finance aussi puissante que tarée. C'est une arnaque faite il y a trente ans par Reagan et Thatcher et qui est en train de s'écraser puisqu'il fonctionne en mangeant sa propre queue(c'est-à-dire en faisant baisser les prix en baissant les salaires, ce qui fait baisser la demande et qui fait moins acheter, et à terme ne fait augmenter que les cotes en Bourses qui s'écraseront l'une après l'autre dès qu'on comprendra combien les actions ne valent rien). Le néolibéralisme est assuré de sa destruction depuis sa création il y a trente ans, tout comme le communisme l'était quand Marx l'a dessiné sans considérer les ambitions personnelles des gens. Mais c'est le produit de Minc, et en bon VRP du néolib, il ira vendre son produit merdique et les services qui vont avec à tout le monde.

Ces temps-ci, il est un peu rentré dans les têtes, celles du peuple en tout cas, que le néolibéralisme est sur le point d'exploser. Et avec lui, l'Euro, le Dollar, le système économique et financier mondial, la considération de l'argent telle qu'elle avait court jusqu'alors...quelques petites choses, rien de grave. Mais Minc, qui se doit de garder son boulot, continue à nous le vendre plein pot avant que le message ne soit compris par tous, le néolib c'est fini pour de bon. Il vend une libéralisation encore plus forte, les privatisations, le modèle anglosaxon, la financiarisation et tutti quanti. Il n'est pas le seul, tous ces auxiliaires de gens de pouvoir, tous ces gens qui vivent d'influences sur les autres, sionistes, françafricanistes, financiaristes, lobbyistes maçonniques, atlantistes, islamistes...tous sont obligés, jusqu'au bout, parce que c'est leur travail, leur relations, leurs amis, tout pour eux, qui est en jeu quand leur produit commence à mourir. Minc vendra sa daube au-delà du raisonnable ou du compréhensible, même quand il dépassera les limites de la décence ou de la logique il ne s'arrêtera pas. Il demandera la mort des vieux, le comptage des bébés pour leur mise en maison d'éducation au travail dès l'âge de six ans(c'est que pour une bonne productivité il faut commencer tôt!) et la robotisation des travailleurs avant même de penser une seule seconde que sa vision économique et sociale est complètement cinglée.

Minc lui, devant le tonneau du capitalisme mondial qui coule un peu plus de milliers de milliards à chaque crise financière, ne fera pas boucher le trou par une réforme des règles marchandes ou une révolution économique. Nononononon. Jamais, quelle horreur. Minc exigera que l'on assoiffe les gens qui ne sont pas de ses amis même si ça doit faire des millions ou des milliards de morts. Tant qu'il garde son boulot, ses amis, sa petite vie et sa réputation, ce crétin-là aura tout ce qu'il lui faut. Et nous, les déchets causés par ce qu'il lui faut.

Louis D. Tisserand

Commenter cet article