S'cusez-moi monsieur, vous êtes euh...

Publié le par LDT

Catholique?

-Oui.

-File-moi ton fric ou j'te plante!

Protestant?

-Oui

-File-moi ton fric ou j'te plante!

Athée?

-Oui.

-File-mon ton fric ou j'te plante!

Musulman?

-Oui.

-File-moi ton fric ou j'te plante!

Scientologue?

-Oui.

-Vous avez pas l'heure?

Juif?

-Oui.

-Y fait beau hein?

-Homo?

-Oui.

-Vous sauriez pas ou est la poste?

Voici la carte des cibles acceptables et la carte des inacceptables. Voilà français, vous savez maintenant que si vous n'êtes pas dans une secte, un juif ou un pédé, vous êtes par principe un citoyen éventuellement victime, qui sait, de pauvres "jeunes" désoeuvrés qui sont obligés de vous voler parce que travailler c'est trop chiant et trop dur à trouver parce qu'il faut bien qu'ils mangent ces pauvres bouts de chou, qu'ils ne peuvent pas crever de faim en France, et que c'est le tribut normal à payer aux racailles. Ou aux fondamentalistes, qui sait, ou aux bandits professionnels, ou à la mafia chinoise/japonaise/italienne/corse(rayez la mention inutile) ou à d'autres. Vous savez que la meilleure protection, c'est un lobby présent au niveau des médias et de l'état pour hurler dans les oreilles des gens au pouvoir qu'ils DOIVENT IMMEDIATEMENT AGIR POUR FAIRE CESSER CES ATTAQUES HAINEUSES ANTISEMITES/HOMOPHOBES/SCIENTOPHOBES(rayez encore la mention inutile). Vous savez que le statut citoyen ne se définit plus par le bout de plastique dans votre porte-monnaie intitulé Carte Nationale d'Identité mais votre propension à aimer les gens de votre sexe ou à porter une kippa. On découvre de plus en plus le communautarisme, même si le gouvernement s'est(encore) décidé à laisser pourrir le problème. Je parlais il y a peu de Zemmour le juif responsable de toute la communauté juive mis au tribunal par un musulman représentant apparement tous les musulmans de France. Maintenant, ça revient, là où le communautarisme s'était un peu tu ces derniers temps pour mettre la crise dans la lumière de l'actualité, on revoit poindre ici et là les grandes leçons de déontologie journalistique et de devoir étatique administrées par le CRIF(qui est quasiment l'ambassade de la droite israélienne chez nous), les associations homophiles, le CFCM et le CRAN étant encore un peu moins efficaces, même si la Licra, Sos-Racisme, le MRAP et la compagnie des grands sages donneurs de leçons sont là pour compenser. La confession chrétienne n'ayant pas de lobby, elle est condamnée à subir le silence médiatique, terriblement lourd quand on sait que les politiciens ne bougent plus que selon ce que les journaleux annoncent. C'est aujourd'hui comme il y a quelques années, un régime différentialiste qui s'impose de plus en plus, comme résultat profond de la politique d'antiracisme de Mitterrand. A vouloir sauver sa peau en lançant un mouvement pour la reconnaissance des différences de race et de confession(et d'orientation, et plus si possible), il a ouvert la voie à cette grande sécession, cette disparition de la France unie par les critères nationaux pour en faire comme la Terre un tas de plaques tectoniques continuellement en mouvement et qui parfois entrent en collision. La France est morte pour laisser place aux communautés de France, chacune défendue auprès d'un état de plus en plus affaibli par son lobby personnel(excepté les cathos qui ont encore un peu de respect de la légitimité de l'état républicain). Ce vers quoi on va est dans la ligne droite de ce qu'on a connu, les communautés se sont refermées et formées, et vont se concurrencer de plus en plus, jusqu'à ce qu'on parte en guerre civile totale entre juifs, musulmans, athées, chrétiens et autres.

Je n'ai pas franchement l'intention de défendre Dies Irae, ce n'est le type de mouvement que je considère important. Mais quand ils demandent, je cite "Au mépris des règles les plus élémentaires, aucun média n’a pris la peine d’interroger DIES IRAE ou son président au sujet de ces graves accusations prenant pour argent comptant les affirmations étayées dans le reportage « les infiltrés »." à ce qu'on les écoute et qu'on leur propose un débat contradictoire à la télévision ou ailleurs, là c'est important de noter pourquoi des cathos traditionnalistes sont refusés alors que des juifs ou des patrons d'assoces homo, ou le Cran, ou autre, peuvent eux avoir un micro dans les médias sans difficulté et à leur simple demande. Ce pourquoi les cathos en prennent autant dans la tronche(pédophilie, extrémisme), c'est parce que pour pouvoir laisser parler les juifs, homos et autres, il a fallu non seulement accepter les lobbys, mais aussi considérer leurs poids, les juifs font un peu moins d'un demi-million de français, les homos probablement encore moins alors que les cathos en font plusieurs millions. Pour ne pas entendre les cathos quand ils avaient des plaintes à formuler, au-delà de la haine de l'église tirée de mai 68, les journaleux ont préféré se concentrer sur les minorités en les montrant toujours comme oppressées par la majorité. Un positionnement facile qui force à ignorer les chrétiens et à écouter les minorités en priorité. Dies Irae n'aura probablement aucune place dans les médias dominants, excepté pour être condamné encore et encore et encore. Bienvenue dans la France plurielle ou la pluralité minoritaire doit se faire voir en bouffant la majorité unifiée, bienvenue dans la France en instance de guerre civile...dans le ®Pays Des Droits de l'Homme.

Louis D. Tisserand

Commenter cet article