L'esprit de Juin 1940

Publié le par LDT

IL VIT PARMI NOUS! IL NE NOUS A JAMAIS QUITTE! PEUT-ÊTRE MÊME N'A-T-IL PAS CHANGE D'UN IOTA DEPUIS L'EPOQUE! ECOUTEZà 3:20!

Cette "affaire" comme diront les médias, ce "crime suivant" dans la liste de ceux qu'on pourra connaître en France en remerciement des racailles de bien vouloir les "tolérer", m'affole totalement. J'en serais à me taper la tête contre les murs, à me fracasser le crâne pour ne plus y penser. Ce n'est pas le crime. Pas lui-même, pas en soi. Je me fiche totalement de ce qui a bien pu se passer dans cet immeuble, parce que je suis un homme tristement pragmatique: des viols, on en a partout, tous les jours. On en a eu hier, sur des ados de quatorze ans. On en aura aujourd'hui. On en aura demain. On en aura des racailles et de pas racailles, on en aura même peut-être de Norvégiens(j'exagère mais c'est après tout concevable). On aura des vols et des viols, des violences, des haines, de vols de femmes, de leurs corps, de leurs intimités, on aura des trahisons, des mensonges, des horreurs. On en aura, plein même, jusqu'à ne plus vouloir les compter. Ce viol n'est qu'une horrible page de plus dans le livre des saloperies qu'a connu la France et ses citoyens. Et même sans replonger des siècles en arrière, on a connu mille fois plus dur et plus horrible que ce vol d'objets, de lieu de vie et de femme. L'acte me dégoûte et me met en rage mais ne me mettra jamais dans un état d'alarmement ou de folie comme je suis maintenant. Non.

Ce qui me donne l'envie de tuer immédiatement, de sortir dans la rue et de tuer la première racaille qui passe, car tous sont aussi dignes et moraux que ceux qui ont commis ce viol, ce qui me donne l'envie de hurler à la mort et d'appeler à la guerre immédiate, et pas seulement contre les racailles mais contre l'ensemble des gens, ce couple compris, qui laissent les racailles prendre le pouvoir, ce n'est pas du tout l'acte. C'est cette déclaration de la victime, cette vision des choses qu'il a, cette réponse qu'il donne aux racailles qui ont violé sa femme et pris tout ce qu'il avait, dans la tête, dans les mains et dans le coeur.

"On nous a déjà suffisament pris, on ne veut pas en plus tout perdre".

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH MAIS JE VAIS LE TUER

MAIS C'EST PAS POSSIBLE, COMMENT PEUT-IL REAGIR COMME CA?

Quand il se fait voler ses affaires, sa femme, son appartement, sa maison, sa vie, son quartier, presque tout ce qui constituait sa vie de tous les jours, comment réagit-il?

IL SE DIT QU'IL NE VEUT PAS SUBIR PLUS ET QU'IL VAUT MIEUX FUIR AILLEURS POUR NE PLUS RISQUER DE VIVRE CAAAAAAAAAA

GRRRRRRRRRRRR

J'ai vraiment envie de me taper la tête sur le mur pour me calmer mais je préserve mon crâne pour le foutre sur le visage d'une racaille...mais vraiment putain qu'est-ce que j'en ai envie! Bon. ...il faut que je me calme. Il faut que j'explique calmement une chose avant d'exploser encore.

............................( me calme)..........................................

Qu'est-ce qui a tué la France en Juin 40?

Ce n'est pas la seule défaite militaire. Ce n'est pas la faiblesse des communications, ce n'est pas le mauvais commandement. C'est tout cela aussi, mais bien avant cela c'est une chose qui nous a amené à Juin 1940: c'est 1918. Nous en 18, après quatre ans de boucherie dans les tranchées comme on en avait jamais vu, une guerre bien pire quand on regarde du point de vue des pertes humaines militaires que la Seconde Guerre Mondiale, nous avons gagné. Et nous avons surnommé ce massacre la der des ders, parce que vraiment plus personne ne voulait jamais revivre ça. Des années de passage à la boucherie, sans aucune récompense et aucun gain territorial, nous ne voulions plus vivre ça. C'est cet esprit qui nous a envahi à la fin de la guerre, celui de la victoire achevée à jamais qui ne et qui ne voulait jamais être remise en question. Or comme l'a prouvé l'histoire, les victoires sont toujours à remettre en question. On ne gagne jamais rien pour toujours, il faut toujours se battre pour ce qu'on veut vous prendre. Les allemands eux, pendant que nous pansions nos plaies, se relevaient lentement, et eux n'étaient pas habités par un sentiment de dégoût de la guerre, ils étaient habités de haine contre nous, d'envie de vengeance(qui était un peu légitime il faut le dire). Ils la voulaient cette seconde guerre, et nous, toujours faits de sucre depuis la fin de la der des ders, nous nous sommes laissés fondre durant toutes les années 30. Nous avons laissé Hitler remilitariser la Rhénanie, nous l'avons laissé briser continuellement le traité de Versailles, nous l'avons laissé grandir et grandir jusqu'à ce qu'il soit assez gros pour nous écraser.

Et à chaque agression du traité, à chaque signe du danger qui nous menaçait, à chaque évidence qui se présentait à nous que nous allions vers une inévitable guerre et que nous devions attaquer tout de suite parce que plus tard serait pire étant donné qu'ils ne faisaient que grossir outre-Rhin, nous avons mis la tête dans le sable et prié de toutes nos forces que le démon disparaisse. On connaît la suite. Maintenant remplacez "traité" par "vivrensemble" et "outre-Rhin" par "banlieues algérisées" et à votre avis, par quoi doit-on remplacer années 30?

Les français sont totalement vides d'esprit combatif pour cette raison: parce qu'ils sont en 1918, en 1945, en 1962, respectivement à la fin de la Première guerre mondiale gagnée qui leur a donné l'impression que la Guerre à jamais était terminée, de la Seconde guerre mondiale qui leur a brisé tout esprit de combat sur le champ de bataille, de la guerre d'Algérie qui les a fait se battre pour finalement abandonner les territoires nettoyés, mais c'est aussi 1984, où nous avons créé un Munich moderne en acceptant des étrangers qui ne pouvaient à terme qu'amener la guerre dans le pays. Nous en sommes là. Nous sommes encore habités de cet esprit de victoire gagnée qui ne mérite plus de combats, et qui appelle les défaites car nous ne voulons plus nous battre, nous sommes faits d'une chair qui refuse de risquer les coups durs des combats et qui accepte les coups doux des envahisseurs qu'on ose pas attaquer, nous sommes prêts à prendre les coups que voudront nous infliger les autres mais pas à porter le poing pour répondre à leurs attaques quelles qu'elles soient, nous sommes faits pour souffrir, mais pas pour nous battre et peut-être mourir. La France est dans cet état. Cet homme est dans cet état. Et ce qui me rend fou, ce qui me donne envie d'exploser mon crâne contre tous les murs et mon écran, ce qui me ferait avaler ma langue de rage, ce n'est pas que cet homme seul soit dans cet état-là, c'est que presque tous les français y soient. Même pas mal de sympathisants des nationalistes se refusent à tout combat et à toute peine, ils veulent éviter les coups à tout prix, même celui de baiser les pieds et de remercier ceux qui vous pissent dessus. Ils sont comme ces français de 38 qui applaudissaient Daladier, ils sont comme ces gens qui dans leurs votes faisaient tout pour éviter de faire face à la réalité, ils sont comme ceux qui ont fait mourir la France il y a soixante-dix ans de cela. Et c'est avec cette armée sans arme qui ne jure que par le drapeau blanc sans fleurs de lys, c'est avec ces gens si persuadés que la modernité est leur devoir et qu'elle implique le pacifisme, c'est avec ce tas de pauvres êtres qui n'osent plus combattre et vaincre comme les hommes le doivent, que nous devons sauver la France. Ce sont ceux-là qu'il faut convaincre et ce sont ceux-là qu'il faut ramener derrière l'oriflamme, et leur faire comprendre que nous sommes dans une situation à deux choix: celui du combat pour la France ou celui du combat pour l'Algérie nouvelle, pour les racailles dans les rues et les islamistes au pouvoir. Il faut prendre un tas de boue liquide et en faire une terre si forte qu'elle écrasera les traîtres, combattra et vaincra nos ennemis et reprendra la France. Cela passe avant toute chose: leur montrer ce qu'est l'esprit de combat, ce combien il est une bonne chose et leur montrer pourquoi le combat est notre seule issue, et comment nous en sortir une fois la victoire prise aux chiens(ça je m'en occupe).

Une seule chose me fait encore espérer, est-ce l'esprit de Juin 40, ou celui de juin 39? Tout dépend de cela. Mais cet esprit de trouillard pacifiste qui veut éviter la douleur à tout prix, même celui de la victoire, nous tuera-t-il? Combien de temps encore sera-t-il celui des français? Répéter les années 30 aujourd'hui ne me dit rien qui vaille, mais si cette fois nous savons charger l'ennemi au lieu d'attendre derrière la ligne Maginot qu'est la Bienpensance, nous pouvons gagner. Mais exactement comme il y a soixante-dix ans, le plus tôt sera le mieux, et il n'y a pas d'autre issue. Nous ne nous relèverons pas cette fois, même pas pour quelques années. La France mourra ou vaincra, c'est tout.

Louis D. Tisserand 

Commenter cet article

Julien 14/06/2010 21:28


Bonjour, je partage exactement le même état d'esprit que vous... C'est intolérable, nous perdons nos valeurs, le sens moral de nos actes se déforme peu à peu à cause de ces gens qui commettent des
actes de violence gratuite et qui restent nombreux impunis! Je suis blanc, je traîne avec des gens de couleurs et pour moi ils sont mes égaux car ils ont la même éducation, les mêmes valeurs, en
gros ils ne sont pas devenus des bêtes... Les racailles (blancs, beures, black, asiat, tous confondus) sont vraiment la plaie de ce pays et face à cette "tolérance" collective je ne peux que
bouillir de rage tout comme vous! J'espère ne pas être le seul à tomber sur votre blog, merci d'avoir le courage de poster de tels articles! Bonne continuation, ne tombons pas dans les clichés
racistes mais ne tombons pas à genoux devant des "enfoirés", violant nos femmes, agressant nos enfants ou juste des gens qui aiment détruire des symboles qui font de nous ce que nous sommes... ;)


LDT 14/06/2010 21:45



Les clichés racistes se feront tout seuls malheureusement...ce qu'il faudrait vraiment pour les conjurer ce serait que des arabes et des noirs sortent et disent que beaucoup d'arabes et de noirs
posent problème et qu'il faut les faire payer, mais ça, ce n'est pas si souvent que cela arrive...voire quasiment jamais.


Vous êtes, j'en suis bien attristé, l'un des peu nombreux à tomber sur mon blog...et encore c'est parce que je me fais de la pub partout en postant des liens. Ce qui serait vraiment utile pour
que je sois lu ce serait que d'autres postent des liens quand ils trouvent ce que je dis utile mais seuls quelques visiteurs le font(j'ai vu quelques liens dans des messageries
instantanées...:-).


Et pour la tolérance collective, il n'y a qu'une solution: tuer la Bienpensance et tous ses hérauts. Mais c'est l'équivalent d'une révolution que de faire ça, et il faudra tuer l'UMPS avec. Je me
répète je crois, mais à mon avis, dès que la crise suivante arrivera, ou après l'élection de 2012, c'est là qu'on aura les premiers signes de révolte. Et c'est avant qu'il faut être prêt
politiquement comme militairement à appréhender la situation(et économiquement aussi cela va de soi). Nous partons soit en coup d'état et en dictature, soit en révolution et en dictature. Mais
c'est ça ou la France mourra asphyxiée par la saleté simiesque dans ses rues.