Hortefeux peut-il être ministre et raciste?

Publié le par LDT

Mais oui! Bien sûr! Et ce pour une raison très simple. C'est qu'il n'est pas ministre. Et pas raciste.

Il faut suivre un peu le milieu politique depuis longtemps pour comprendre en quoi Hortefeux peut être les deux en titre et aucun des deux dans les faits.

En titre, il est le ministre le plus important après le Premier, et s'occupe de la sécurité du territoire et du respect des lois et ordres d'état en France. Il est ministre de l'intérieur, a les policiers, les gendarmes, un immense paquet de fonctionnaires et quelques autres services pour lui. Son pouvoir est énorme et il l'état tient entre autres parce qu'il est là pour en assurer la sécurité. Dans les faits, il est un incapable proche de Sarkozy qui est à ce ministère sans programme, sans idée et sans objectif en tant que ministre et n'y est installé que parce qu'il sert de courroie de transmission entre l'Elysée et les services de l'intérieur. Hortefeux ne sert qu'à être Sarkozy pendant que Sarkozy est à la Présidence. Il maintient ses décisions politiques, garde ses contacts et fait le garde-chiourme au cas ou un policier aurait la mauvaise idée de venir critiquer les merveilleuses décisions du Grande Conducator, mais politiquement ne sert à rien. Si, il répond aux questions à l'Assemblée, c'est tout. C'est un fonctionnaire, au pouvoir parce qu'il est incapable et ami du président, et qui n'a aucun rôle défini. Il attend les décisions de l'Elysée et les transmet. Donc il peut bien être accusé de racisme ou condamné, au fond cela ne change rien à son travail de télégraphiste de la place Beauvau. Vu la géographie, il peut même se tenir à la porte de l'Elysée et faire des signaux de la main à son bureau à l'Intérieur...

Dans le même principe, il vient d'être condamné pour "750 euros d'amende et 2.000 euros de dommages et intérêts pour injure raciale". Pour avoir fait une blague anti-arabe qu'il a été obligé de camoufler en prétendant que c'était un blague anti-auvergnats, dont la réputation en tant que fauteurs de troubles n'est bien évidemment plus à prouver. En titre, nous avons un ministre raciste. Dans les faits, et en me débarrassant de tout politiquement correct, presque tous les français sont racistes dans ce cas, parce qu'ils pensent que les arabes posent problème. Certains, dont moi, s'étant intéressés à la question, ont compris que ce n'était pas "tous les arabes" et qu'il y avait à faire des différenciations mais qu'en effet, entre les racailles à l'écrasante majorité arabes(et noirs), les prisonniers à l'écrasante majorité arabes(et noirs aussi), les islamistes, les Houria Bouteldja et autres, les arabes posent dix fois plus de problème à la France que les blancs. Et l'antiracisme ne va pas aider à cela. Si l'on voulait réellement régler les problèmes spécifiques aux arabes, on dirait ceci: il faut régler les problèmes, accepter les immigrés qui respecteront la loi et les coutumes et rejeter ceux qui ne le font pas. Il faut que les arabes qui veulent être acceptés comprennent qu'en tant qu'arabes, eux-mêmes sont responsables du regard qu'ont les autres sur eux et ils sont les premiers à avoir intérêt à faire punir ou expulser les arabes à problèmes. Non, au lieu de cela, les antiracistes disent aux arabes de s'unir contre les blancs racistes; Et l'on s'étonnera de l'augmentation du racisme jusqu'aux haines et guerres. Hortefeux n'a dans la tête qu'un stéréotype qui trouve son origine dans les fichiers de la police, dans les médias(même les honnêtes), dans les prisons...etc. Et les conditions économiques n'excusent pas les crimes haineux. Le stéréotype à part, un ministre, même seulement en titre, aurait pu faire l'effort de fermer sa gueule comme le Che. Les petites blagues peuvent servir à garder l'électorat mais quand même un minimum de retenue ne lui aurait pas coûté la prochaine présidentielle. Dans les faits en tout cas, Hortefeux n'est ni plus ni moins raciste que la société entière(même les arabes, j'en connais un GROS paquet qui disent que les arabes et noirs volent), et sa blague ne fait pas de lui un homme subitement dangereux. Il n'y a aucune raison dans cette société ou le racisme est autant une excuse qu'une banalité de décréter qu'un ministre en titre doit dégager de son siège. Hortefeux peut rester. On pourrait, pour essayer de régler le problème du racisme, le prendre à bras-le-corps et le régler en disant leurs vérités à ceux qui doivent l'entendre, arabes et noirs qui font de la solidarité ethnique les premiers, mais je suppose que demander moins de malhonnêteté aux politiciens et aux gens, c'est comme me retourner et voir le Père Noël me déposer une Kalachnikov avec cent trente magazines pleins MAINTENANT."Me retourne" 8|

Zut.

Louis D. Tisserand

Commenter cet article